Les préférences alimentaires

Les préférences alimentaires du chien sont innées, et puisque c’est un carnivore, il a tendance à préférer, a priori, les produits d’origine animale.
L’attirance pour certains aliments peut cependant s’acquérir juste avant le sevrage, (entre quatre et sept semaines) puisque c’est à ce moment-là qu’il prend des habitudes alimentaires durables, voire définitives.

Si vous êtes amené à modifier l’alimentation de votre chien, il est préférable d’effectuer le changement progressivement sur une semaine en mélangeant la nourriture qu’il mangeait précédemment avec la nouvelle.
Le chien préfère, entre toutes, les viandes, le bœuf cru. Viennent ensuite les volailles, puis l’agneau, le porc et le cheval. Les matières grasses animales sont bien sûr plus appréciées que les huiles végétales.

Le sucre n’entre pas dans l’alimentation du chien et seul son maître est susceptible de lui faire connaître cette saveur, ce qui, de l’avis de tous, n’est pas recommandé.
Même s’il n’est pas toujours facile de comprendre ce qui est écrit sur les étiquettes de produits, prenez le temps de bien lire la liste des ingrédients afin de vous assurer que tous les éléments nutritifs indispensables sont réunis dans les bonnes proportions et que les aliments ne sont pas fabriqués à partir de sous-produits d’origine indéterminée comme on le lit parfois.
Inutile par ailleurs de faire de l’anthropomorphisme et de vous creuser la tête pour offrir à votre compagnon à quatre pattes des menus variés. Les chiens ne mastiquent pas et il leur est donc complètement égal de manger toujours la même chose. En effet, c’est leur odorat qui les conduit à choisir un aliment plutôt qu’un autre et leur estomac qui fait le travail de mastication.
Toutes les études réalisées à ce sujet tendent d’ailleurs à prouver qu’un chien qui mange toujours la même chose est en meilleure forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *