Puces et anti-puce

Une bonne hygiène ne suffit malheureusement pas à éviter les puces. Ces insectes très plats peuvent se glisser facilement partout et sauter trente fois leur longueur, pas seulement
dans un exercice au cirque ! Il suffit d’une puce femelle qui saute sur le dos de votre chien pendant la promenade, et hop, le tour est joué !

Les femelles pondent jusqu’à 40 œufs par jour, dans les poils du chien, mais aussi dans les lits, paniers, coussins, tissus, moquettes.
Hormis le fait qu’une invasion de puces peut rapidement virer au cauchemar, leurs piqûres ne sont pas à négliger, car elles peuvent provoquer chez le chien des eczémas allergiques causant de fortes démangeaisons et entraînant d’importants problèmes cutanés durant plusieurs semaines. Alors, mieux vaut prévenir que guérir.
Si votre chien est infesté de puces, pensez à le vermifuger immédiatement, car les puces peuvent transmettre des œufs de ténia. Il existe d’ailleurs des traitements internes qui protègent votre animal à la fois contre les puces, les tiques et les vers.
Il existe plusieurs traitements contre les puces, internes ou externes.
Certains traitements internes sont délivrés par le vétérinaire, d’autres se présentent sous forme de compléments alimentaires, notamment à l’ail. Quant aux traitements externes, ils ne sont pas tous équivalents. Prenez donc soin d’utiliser un produit qui enveloppe chaque poil en permanence, qui résiste à l’eau et qui tue la puce avant qu’elle ne pique le chien, surtout dans les cas de réactions allergiques.

Les produits en poudre
sont souvent mélangés à du talc ; ils glissent le long des poils et pénètrent rarement jusqu’à la peau. Ils sont efficaces pendant très peu de temps et l’animal risque d’en avaler les résidus lorsqu’il se lèche.
Les aérosols éliminent les puces présentes lors de l’application, mais ne résistent pas à l’eau.

Les shampooings
constituent une bonne solution d’attaque en cas d’infestation massive, mais n’ont qu’un effet à court terme puisqu’ils doivent être rincés. Ils peuvent également être agressifs pour la peau des chiens allergiques.
Les produits à avaler sont très efficaces et très pratiques, mais ne constituent pas une solution pour les chiens allergiques puisqu’ils ne tuent la puce qu’une fois qu’elle a piqué l’animal.

Les colliers antipuces
ont des effets localisés autour du cou, mais ont l’avantage d’agir pendant plusieurs mois, bien que certains perdent leurs propriétés protectrices dans l’eau. Ils sont toutefois peu recommandés pour les chiens sportifs qui risquent de s’étrangler.

Les produits en pulvérisateur
déposent un film protecteur sur le poil qui reste actif pendant un mois et tue les puces par simple contact. Il peut cependant être difficile à appliquer sur des chiens à poil long.

Les produits de pipettes
se répandent seuls en une journée après une simple application entre les omoplates. Ils sont donc plus pratiques que les produits pulvérisés, mais un peu moins efficaces en cas d’infestation massive.

Certains propriétaires utilisent également un coussin chasse puces composé d’herbes répulsives qu’ils déposent dans le panier du chien.
Sachez par ailleurs que les puces détestent la lavande, le vinaigre de vin rouge, l’ail et la menthe. Vous pouvez donc par exemple préparer une infusion géante de lavande du jardin dans votre baignoire et y faire tremper le chien. Vous pouvez aussi frotter son pelage avec des fleurs de lavande ou quelques gouttes d’huile essentielle. Attention cependant aux huiles essentielles qui doivent être utilisées avec modération, car elles peuvent brûler la peau.
Il sera également indispensable de traiter la maison et le panier de votre chien et de passer régulièrement l’aspirateur afin d’éliminer les œufs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *